Mastodon est de retour en ville avec Opeth et Ghost pour la tournée Heritage Hunter. C'est l'occasion de questionner Brann Dailer au sujet de leur intérêt pour la musique de Feist.

Mastodon(Cindy Frey)

Mastodon

Mais avant, on se doit d'interroger le batteur-chanteur à propos de la tournée Heritage Hunter, une créature bicéphale ayant pour têtes d'affiche les groupes originaires d'Atlanta et de Stockholm. Mastodon et Opeth terminent la soirée chacun leur tour, mais selon Brann, les fans n'y perdront rien au change puisqu'ils jouent aussi longtemps l'un que l'autre: «J'imagine que les organisateurs de la tournée jugeaient qu'on était du même calibre. Cela dit, ce qui compte, pour moi, c'est l'opportunité de jouer avec deux groupes fantastiques. Sans parler du fait que nos styles de musique sont similaires. Ça n'arrive pas souvent et c'est cool», fait-il remarquer.

Au moment de l'entrevue, le batteur-chanteur est au local de répétition de son groupe à Atlanta, où il joue seul avant l'arrivée de ses complices, le guitariste-chanteur Brent Hinds, le guitariste Bill Kelliher et le bassiste-chanteur Troy Sanders: «C'est difficile de chanter tout en jouant de la batterie, alors je me pointe souvent au local avant les autres pour répéter seul. On a ajouté Stargasm, The Hunter et Octopus Has No Friends à notre liste de chansons de la tournée et je voulais m'assurer que mes lignes de textes et mon jeu de batterie sont synchronisés. Pour y arriver, j'identifie où je peux placer mes respirations. Ça ressemble un peu à des équations mathématiques», explique le batteur, nommé dans la catégorie meilleur batteur au gala Revolver Golden Gods Awards, qui se tiendra le 11 avril. Brann est flatté d'être en nomination, mais il est surtout content de l'être en même temps que des musiciens comme Charlie Benante (Anthrax), Taylor Hawkins (Foo Fighters) et Tomas Haake (Meshuggah).

Mastodon joue du Feist
C'est le 21 avril que se tiendra la 5e édition du Record Store Day, célébrée par des centaines de disquaires indépendants dans le monde. Pendant une journée, les amateurs de musique peuvent se procurer des CD et des vinyles produits exclusivement pour l'événement. Cette année, Mastodon a enregistré deux reprises, qui seront disponibles en format 7''. Sur le premier vinyle, le quatuor métal progressif propose sa version d'A Spoonful Weights A Ton, des Flamings Lips.

Sur le deuxième 7'', Brann et cie reprennent A Commotion, qu'on trouve sur l'album Metals de Feist. Le vinyle comprend aussi une reprise de l'artiste canadienne: la chanson Black Tongue, tirée de The Hunter, de Mastodon. «L'automne dernier, on a participé à l'émission britannique Later with Jools Holland, raconte Brann. Feist y participait aussi et on a eu l'idée d'enregistrer un 7'' en discutant musique après l'émission. C'est arrivé de façon naturelle et je dois dire que j'adore sa version de Black Tongue. Je suis également content d'A Commotion, qu'on s'est appropriée à notre façon. Le style de Feist est tellement différent du nôtre que ça été facile de la ré-imaginer! Il faut dire aussi qu'on avait choisi une chanson qui nous parlait beaucoup».

Le 6 avril au Métropolis de Montréal avec Opeth et Ghost