LONDRES - Adele a signé un doublé lors de la cérémonie des Brit Awards, mardi soir, en remportant les statuettes de l'artiste féminine britannique de l'année et du meilleur album. Elle a également provoqué une controverse en servant un doigt d'honneur lorsque l'animateur de la soirée a interrompu son deuxième discours d'acceptation.

Le chanteur Ed Sheeran a réalisé le même exploit que l'interprète de «Rolling in the Deep». Il a été sacré meilleur artiste masculin britannique de l'année et révélation de l'année au cours de cette soirée, qui s'est tenue à Londres.

En recevant le prix de l'artiste féminine de l'année des mains de Kylie Minogue, Adele a déclaré que la dernière année avait été merveilleuse pour elle, avant de lancer à la blague qu'elle ressemblait à une «drag queen» aux côtés de la minuscule vedette australienne.

La chanteuse de 23 ans a de nouveau grimpé les marches pour recevoir le dernier prix de la soirée, celui du meilleur album de l'année. Mais en raison des contraintes de temps, l'animateur de la soirée, l'acteur James Corden, a interrompu le discours de l'artiste.

L'intervention de M. Corden a été accueillie par les huées de la foule et le geste obscène de la chanteuse.

À l'issue de la cérémonie, Adele a insisté sur le fait que le geste s'adressait à l'industrie et non à ses admirateurs.

«Je suis désolée si j'ai choqué qui que ce soit. Ce sont les décideurs («suits») qui m'ont offensée, a-t-elle précisé. Merci beaucoup et merci à mes 'fans'. Je ne veux pas qu'ils pensent que ce geste leur était destiné.»

Peu après l'incident, le diffuseur de l'émission, ITV, a publié une déclaration dans laquelle il offre ses excuses à Adele.

«Nous regrettons que cela se soit produit et nous présentons toutes nos excuses à Adele, dont le grand moment a été interrompu ce soir parce que la remise de prix, présentée en direct, avait débordé», a plaidé la chaîne télévisée.

Adele a échappé un seul trophée au cours de cette grande fête de la musique britannique. La chanson du groupe One Direction, «What Makes You Beautiful», a été primée au détriment de sa pièce «Someone Like You» pour le Brit Award de la meilleure chanson au pays.

Plusieurs grosses pointures de l'industrie musicale, dont Coldplay, Florence and the Machine, Noel Gallagher, Bruno Mars et Rihanna, se sont produits sur la scène mardi soir.

Rihanna ne s'est pas déplacée pour rien. La chanteuse originaire de La Barbade, qui a souvent défrayé les manchettes après avoir été malmenée par Chris Brown en 2009 avant les Grammy, a gagné le prix de la meilleure interprète féminine internationale. Dernièrement, elle a été critiquée en raison de certains rapprochements avec son petit ami de l'époque.

«Parfois, lorsque je me sens incomprise, mes fans me rappellent que c'est OK d'être moi-même», a-t-elle dit en acceptant son trophée.

Lana Del Rey s'est montrée très émue d'être la récipiendaire de la statuette remise à la révélation internationale de l'année, elle qui a dû composer avec des critiques acerbes à la suite de la performance qu'elle a donnée à l'émission «Saturday Night Live» le mois dernier.

«Pour moi,ce prix veut dire beaucoup plus que vous ne le croyez», a lancé l'interprète de «Video Games».

Le groupe britannique Blur reçu un trophée pour sa contribution à la musique. Les quatre membres d'origine du groupe — Damon Albarn, Graham Coxon, Alex James et Dave Rowntree — sont montés sur scène pour y interpréter de nouvelles moutures de leurs grands succès des années 1990, dont «Girls & Boys» et «Parklife».